Que Ressent On Quand On Est Déprimé ?

Question qui m’a été posée tant de fois.
Je ne crois pas qu’il existe une façon de décrire le sentiment généré par une dépression. Il y en a quelques-uns qui sont les plus souvent ressentis, comme ; plus rien n’a vraiment d’importance, rien nous intéresse, pleurer très souvent, pensées noires, n’arrive pas à dormir, et même temps veut dormir constamment, manque d’hygiène personnelle, incapable de faire quoi que ce soit et ce ne sont que quelques exemples.

Les sentiments intérieurs varient énormément d’une personne à l’autre. La façon dont la dépression interfère avec nos cerveaux et nos pensées génère des douleurs différentes, mentales et physiques. Nous avons différentes descriptions de ce que nous ressentons et de ce qui nous affecte dans son ensemble avec nos activités quotidiennes. Comment y faire face est également très unique et différent (thérapies, médicaments, etc.). Les facteurs exogènes ont également de forts impacts durant notre combat contre la dépression et pendant la période de récupération.

Je peux honnêtement dire que lorsque mon médecin m’a dit qu’il me donnait un congé de maladie de six mois à cause d’une grave dépression ; j’étais terrassé. Je ne l’ai pas vu arriver et apparemment, j’étais dans un très mauvais état et je n’avais aucune idée. Cette première dépression m’a donné le sentiment qu’elle m’avait frappé du jour au lendemain. Malgré mon sentiment, il faut de nombreuses années pour développer une dépression sévère, dans les termes d’aujourd’hui, ça s’appelle un burn-out. Mon docteur estime qu’il a fallu cinq à dix ans pour atteindre ce niveau. Il a également relevé point très pertinent ; vous ne pouvez pas espérer guérir quelque chose du jour au lendemain ou dans une semaine quand il a fallu cinq ou dix ans pour la développer.
Après quelques heures ou quelques jours, quand vous réalisez ce qui vous est arrivé. C’est à ce moment que certains ou plusieurs des sentiments décrits ci-dessus viennent vous hanter. C’est souvent très brutal. Les personnes les plus fortes semblent avoir les dépressions les plus dévastatrices, car elles refusent de voir les signes et poursuivent leurs activités jusqu’au jour «J». C’est un peu comme prendre du poids. Vous mettez sur une centaine de grammes ici et là et avant que vous le sachiez, vous êtes en surpoids. Les dépressions fonctionnent comme un rouleau compresseur extrêmement lent. Il va vous écraser petit à petit, votre esprit, votre motivation, votre patience, votre force, etc. Jusqu’à ce que vous soyez totalement brisé, mais, mais espérons, encore en vie. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il y a un suicide dans le monde toutes les 40 secondes du à la dépression.

Les rechutes génèrent les sentiments les plus horribles et les plus terrifiants. Vous savez que vous êtes sur le point d’entrer dans ce monde de souffrance, vous voyez les signes et pourtant vous êtes impuissant. Pour moi, c’était comme si j’étais sur une pente glissante faite de marbre noir, légèrement inclinée et couverte d’huile. Il n’y avait rien à retenir, seulement les murs qui étaient en marbre aussi. Tout ce que vous pouvez faire est de vous observer glisser de plus en plus profondément dans les ténèbres. La lumière s’obscurcit. Je ne savais pas quand ça allait s’arrêter. J’entendais des voix et des bruits de démons et de gargouilles. La chute s’est arrêtée. J’étais perdu. Je ne pouvais plus voir la lumière. Il faisait aussi froid. J’étais en boule dans mon lit, tremblant, essayant de me réchauffer. Je ne supportais aucun bruit. Ces créatures étaient omniprésentes et oppressantes créant un chaos total. Je n’ai pas pu eu de répit. Ils ont réussi à insérer une boule de marbre noir dans mon sternum, rempli d’anxiété et de peurs. Ils aimaient mettre plus ou moins de pression dessus comme si c’était un jeu pour eux. En attendant, vous endurez la douleur causée par cette boule. Parfois qui vous empêche de respirer, qui donne l’envie de vomir et plus … Je me sentais que j’étais condamnée cette fois-ci. Après un certain temps, avec l’aide de médicaments et de la thérapie. Je suis revenu très lentement. Cette deuxième dépression était bien plus pire que la première, même si les médecins prétendaient qu’elle n’était pas aussi forte que la première. Mais pour moi, c’était un pur enfer.

Paix et sérénité
Lawrence Illoc

One thought on “Que Ressent On Quand On Est Déprimé ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s