Nous Méritons Des Excuses.

Depuis le 15 février, nous n’avons pas vu ou entendu d’excuse de la part du Président Trump concernant ses commentaires néfastes touchant la communauté des malades mentaux à la suite des fusillades en Floride.

À l’exception de quelques spécialistes et défenseurs de la santé mentale qui nous ont publiquement soutenu en tant que communauté non violente et ont mentionné que ces commentaires dommageables ajoutent des stigmates dont nous n’avons pas besoin. Envers eux, je leur en serai toujours reconnaissant.

Alors pourquoi suis-je si fâché ? Fâché n’est pas le mot, furieux est plus adéquat. Je ne sais pas qui m’exaspère le plus ; l’ensemble des organisations mentales américaines et européennes, fondations, associations et autres. Où les paroles méprisantes du Président envers notre communauté et stigmatisant encore plus de malades mentaux alors que tant d’autres tentent de les briser.

Aucune de ces organisations n’a agi, ne s’est battue pour nous ou a exigé des excuses. Elles sont une honte et méprisables et devraient avoir leur statut d’organisations à but non-lucratif supprimé. Elles doivent payer des impôts comme toutes les autres compagnies, car ce ne sont pas des organisations à but non-lucratif, leur non action pèse plus lourd que leurs séminaires. Ils se cachent derrière notre misère pour gagner de l’argent dans un environnement exempt d’impôt. Tout simplement scandaleux. C’est pour des raisons économiques qu’ils se taisent, car ils ont trop à perdre leurs acquis en secouant le prunier.

Nous allons construire notre propre organisation dirigée par des malades mentaux. C’est le seul moyen de faire quelque chose. Je suis actuellement en train de regarder quelle serait la meilleure structure juridique pour former notre entité. Je m’intéresse aux ONG, car je suis si proche de toutes les organisations internationales à Genève, mais j’envisage aussi bien une Fondation ou d’autres.

Nous ne pouvons pas laisser passer cet incident sans se défendre et réagir.

Nous ne pouvons pas nous permettre qu’ils nous rajoutent une couche supplémentaire de stigmatisation toxique. Nous sommes maintenant des tueurs. Et demain que serons-nous ?

Allons-nous accepter ceci ? Non, absolument pas. Nous avons le droit d’être entendus. Qu’ils le veuillent ou non, nous sommes des humains et faisons partie de la population en général. De plus, le Président, qui se décrit lui-même comme «un génie très stable», ne devrait avoir aucun problème à comprendre notre réclamation. Il doit se rendre compte du mal qu’il a fait avec ses commentaires, il nous a aliéné encore plus et approfondi le clivage entre la communauté des malades mentaux et le reste de la société. Nous méritons des excuses.

Petite parenthèse ; associer Trump avec “génie très stable” dans la même phrase ressemble à un oxymore, n’est-ce pas ?

Il convient de rappeler que la maladie mentale n’épargne personne et frappe toutes les races, tous les âges, hommes, femmes, LGBT, religions, statut socioéconomique. Malgré notre grand nombre, nous sommes muets, nous ne sommes jamais considérés ou inclus dans les campagnes électorales et la législation. Nous n’avons pas les mêmes droits légaux que les autres. J’ai passé du temps à lire les 57 pages de la Convention Européenne Des Droits De l’Homme de 2002, et pas une seule fois nous sommes mentionnés sauf pour l’incarcération.

J’ai contacté la Maison Blanche le 22 février 2018.

Ils ont un site pour émettre des pétitions en expliquant le processus. Tout d’abord, vous devez envoyer un e-mail avec une question pertinente, ce que j’ai fait. Mes questions étaient ; un résident non-américain peut-il déposer une pétition et les signatures requises peuvent-elles être émises par des résidents non-américains ? Je devrais avoir la réponse sous peu.

Comme je l’ai dit, si nous ne le faisons pas nous-mêmes, personne d’autre ne le fera.

Supposons que nous pouvons aller de l’avant. Nous aurons besoin à partir du jour où la pétition est déposée, de 100,000 signatures dans les 30 jours. Cela ne me dérange pas de piloter ce projet, mais je dois savoir à l’avance si nous avons une chance de recueillir autant de signatures.

Pour cela, j’ai besoin de vos réponses et participations, car il m’est impossible de jauger si nous avons la puissance de feu nécessaire vu mon manque d’expérience dans l’univers des blogueurs.

Paix et sérénité,

Lawrence

White House 1st email Feb 22 2018

 

 

Advertisements

One thought on “Nous Méritons Des Excuses.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s