Séjour à l’hôpital! Pas pour moi. Plutôt mourir.

Je fus mis hors de moi quand on m’a demandé d’aller, une fois de plus, à l’hôpital.

Et ils m’ont rabâché la même rengaine encore et encore. Ils savent très bien de ce que je pense à ce sujet, mais ils continuent à mettre la pression.

Toute ma vie, je me suis battu contre le fait d’aller dans une institution.
Surtout durant de la dernière décennie où ma maladie a été la plus destructrice de tous les temps. Je refuse d’y aller et je n’irais jamais.

J’aimerais bien clarifier que le fait d’aller à l’hôpital ou dans une institution n’est pas un signe de faiblesse à mes yeux. Bien au contraire, mais pour moi, c’est hors de question.

Malgré la maladie et toutes ses ramifications, je préfère rester à la maison et la combattre, dans mon environnement plutôt que d’être ailleurs sachant très bien que je n’aurai plus la même liberté. Pour vous dire la vérité, j’en ai terriblement peur de ces institutions. J’ai peur de me laisser aller et de prendre le chemin de plus facile et renoncer. Je suis un combattant dans l’âme, sûr et hors du ring. Si je ne peux pas me battre, je ne sais pas où je finirai. L’idée d’être enfermé dans un hôpital ou une institution me pétrifie.

Quand je suis tranquille, seul, les démons descendent et essaient de me convaincre d’aller à l’hôpital. Ils me dissent que c’est pour me soigner pour que je revienne plus fort. Ils disent cela parce qu’ils savent très bien que je ne reviendrai pas. Ma famille me connaît, et ils sont tous d’accord avec moi sur ce chapitre. Les démons se déguisent en anges pour me montrer la “bonne voie”. Mais les vrais anges savent sonner la sonnette d’alarme quand il est nécessaire, ils n’ont rien d’autre à faire et le savent.

Pour prouver mon point et mes craintes. Je viens d’apprendre que l’une des institutions les plus connues en Suisse Romande a pris des mesures, depuis peu, pour soigner les bipolaires de manière plus adéquate. Depuis peu, quel scandale! Avant cela, nous étions réduits au titre de légume. J’ai connu un bipolaire qui a passé quelque temps dans cette institution et a eu un mal de fou pour en sortir. Ils veulent nous institutionnaliser parce qu’ils font de l’argent sur nous. Ils perçoivent de fortes compensations provenant de l’Etat. Nous avons une valeur commerciale, donc ils ne vont pas nous laisser partir aussi facilement.

Nous sommes actuellement dans un pétrin financier. Nous y sommes, jusqu’au cou et avec deux adolescents. Je cherche, sans baisser les bras, des offres d’emploi. Mais rien ne se concretise. Nous ne gagnons pas assez pour vivre. Avec le salaire de ma femme qui enseigne à l’éducation nationale française et ma pension d’invalidité, nous n’arrivons pas à joindre les deux bouts. Il est horrible de voir des enseignants qui sont des piliers de notre société être payés comme ils le sont. C’est tout simplement honteux

Comment peut-on me dire d’aller dans une institution ? Pour aller mieux ! Sachant qu’aujourd’hui, ce dont j’ai le plus besoin est d’un travail !
C’est tout à fait risible voir insultant. Je dois trouver un moyen de générer un revenu. Le “système” ne pourvoira rien du tout pour ma famille. J’ai tellement cherché pendant si longtemps que j’ai parfois envie d’abandonner. Quand je ressens ceci, j’essaie de me concentrer sur ma famille et ça me donne la motivation et la force dont j’ai désespérément besoin.

Paix et sérénité

Lawrence

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s