Affronter les stigmates à travers nos lignes de conduites.

“Apprenez de vos erreurs” et “Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort”
Les deux adages ne s’appliquent pas à moi. Comme je continue à faire toujours les mêmes erreurs qui me tuent lentement sur leurs lancées.

Prenons l’incident traumatique de mon ordinateur portable. Traumatique n’est pas une exagération, car tout le monde en a été blessé ; ma femme, les enfants et moi aussi. Maintenant, le problème est résolu et je me sens coupable. Je sais que ce sentiment va rester avec moi pendant quelque temps. Chaque fois qu’une chose comme celle-ci se produit, cela me rend plus faible et diminue ma confiance en moi. Pourquoi ? Parce que je n’apprends pas de mes erreurs et au lieu de me rendre plus fort en faisant face au problème, ça me tue lentement.
Je pense qu’avec le temps, j’ai été en mesure de progresser sur de nombreux problèmes que la bipolarité a posés, mais il y a encore beaucoup de progrès à faire.
Je n’arrive pas à changer la dynamique de certaines erreurs car elles sont récurrentes.
Intellectuellement, je comprends le processus qui m’amène à faire ces erreurs et à être autodestructeur. Mais dans le feu de l’action, tout passe par la fenêtre.
Cela arrive généralement quand je suis pris au dépourvu par une situation ou soudainement un déclencheur a été activé. Ensuite, le processus de pensée logique est contourné et mon cerveau reptilien prend le dessus et me met dans une situation comme celle-ci. Ceci dit :
Je dois être tenue responsable de ce que j’ai fait de mal et en subir les conséquences. Comme tout autre personne.

Pourquoi ? Parce qu’à mon avis, si nous voulons être traités sur un pied d’égalité avec le reste de la société, nous devons obéir aux mêmes règles.
Nous devons assumer ce que nous faisons, que ce soit bon ou mauvais. Si nous ne le faisons pas, nous n’intégrerons jamais la société, car nous serons jugés par un jeu de règles différentes.
Nous devons être réalistes et pragmatiques ; pour briser les stigmates, nous devons nous faire front et nous battre, nous devons faire du bruit et être entendus, attirer l’attention dans les médias, comme ashleyleia dont un article a été publié dans un journal. C’est exactement ce dont nous avons besoin. J’ai quelques projets en cours, mais je vous en dirai plus quand nous serons plus près du but.
Nous ne pouvons et ne devons pas utiliser notre maladie comme un bouclier quand les choses tournent au vinaigre. En nous cachant derrière notre maladie mentale, nous validons les stigmates existants et en créons de nouveaux. Le résultat final sera au mieux un statu quo.
Nous ne pouvons pas nous contenter d’un statu quo. Nous voulons tous combattre ces stigmates, car ils sont avilissants et responsables de mortalités chez les SMD, voir mon article (Faits et chiffres sur la bipolarité.).
J’ai été perplexe et confus par certains courriels que j’ai reçus après avoir publié ce post (Nous Méritons Des Excuses.) pour résumé, ils m’ont essentiellement dit d’abandonner et d’accepter notre situation, car personne ou rien ne la changera à tout jamais. Cela m’a attristé parce que je savais que leurs commentaires étaient sincères et qu’ils voulaient éviter de me blesser. Mais le message était clairement d’abandonner. Eh bien, je n’abandonnerai pas et si je suis blessé par ma décision, ce n’est la faute de personne. Je remercie tous ceux qui m’ont écrit avec leurs meilleures intentions.
Nous sommes une force avec laquelle il faut compter, non seulement les bipolaires, mais le reste de la société des malades mentaux. Nous sommes malheureusement au sommet de la pyramide comme SMD avec la schizophrénie : nos maladies sont incurables, mais toutes ne sont pas comme les nôtres. Selon l’OMS, 44% de la population est touchée par des problèmes mentaux au cours de leur vie sur une base de rotation. La plupart d’entre eux peuvent être traités et guéris. Toute la communauté souffre de stigmates, même les troubles les moins dangereux et sévères. Les SMD tournent autour de 4% de la population et nous ne sommes pas une cause perdue à moins que nous décidions par notre non-action d’en être une.
Jetez un coup d’œil sur l’histoire et sur le nombre de causes apparemment perdues qui ont été gagnées, simplement à cause d’une croyance forte et en sachant que c’était une cause juste et valable de se battre en raison de son injustice. Ce sera une guerre longue et dure, avec des batailles gagnées et perdues, mais nous l’emporterons parce que notre cause est moralement justifiée. Nous devons avoir un leader, pas forcement moi, cela peut être n’importe qui, de célèbre ou non, une organisation qui sera capable de rallier notre communauté pour avoir une réelle chance de se battre..

Paix et sérénité

Lawrence

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s