Je donne trop de pouvoir

C’est exactement ce que je fais ! Je donne beaucoup trop de pouvoir à tout le monde et jusqu’au jour où l’incident arrive.

C’est une autre leçon que je n’arrive pas apprendre et je continue à faire les mêmes erreurs sans cesse.

Ce n’est pas parce que je crois que tout le monde est bon et gentil. Je ne vis sûrement pas dans un monde de “des bisounours”.
Bien au contraire, je me méfie beaucoup de quiconque ou de quelque chose de nouveau qui apparaît dans ma vie. Je suis vêtu de mon armure et protégé par mon bouclier.
Au début, on me perçoit comme arrogant et hostile, mais quand les personnes ou les organisations voient quelque chose d’intéressant pour eux en moi, ils savent très bien comment me manipuler.

C’est là, que les ennuis commencent. Je juge que la situation est sûre, et j’abaisse mon bouclier et enlève mon armure. C’est à ce moment-là que je deviens vulnérable.
Je passe d’un extrême à l’autre, de la méfiance totale à la confiance inconditionnelle.
Ensuite, je deviens un livre ouvert. Je donne des informations cruciales et sensibles prématurément et qui reviennent toujours me hanter par la suite.
À ce stade, je suis incapable et / ou ne veux pas voir le mal, que se soit chez gens ou les organisations. Je me convaincs que mon évaluation de la situation ne peut pas encore être une fois fausse. Je fais l’impossible pour aider les gens et je suis allé au-delà de mon cahier des charges, pour toutes les entreprises pour lesquelles j’ai travaillé. Au début, c’est apprécié, mais ça finit par se traduire en des attentes.
C’est à ce moment-là que je devrais être capable d’examiner attentivement la situation et de me poser plusieurs questions. Pourquoi fais-je ce que je fais, est-ce nécessaire ou justifié. Au lieu de me poser ces questions là, je me demande ce que pourrais-je faire de plus pour eux ? J’écoute et j’obéis chaque mot qu’ils me disent et ma principale préoccupation est de les satisfaire et je ne veux surtout pas les décevoir.
Pour une raison que j’ignore, j’ai besoin de leur approbation au quotidien, j’ai constamment besoin de leur assurance et d’une approbation permanente de la part de mon entourage. Est-ce à cause de mon manque d’estime de soi ?
Quand je suis dans cette position, d’autres personnes commencent à le remarquer et à sentir qu’ils peuvent aussi me manipuler et ils le font parce que je leur donne le pouvoir de le faire. Cela peut durer longtemps, voir des décennies dans certains cas.
Les gens par nature vont vous pousser jusqu à la limite et la franchir un jour. Cela n’échoue jamais ; ça peut se passer demain ou dans 10 ans, mais quand c’est fait le point de non-retour à été franchis et les foudres de  l’enfer s’abattront sur eux et peu importe la personne ou organisation. Je deviens sans mercis. Le côté obscur a été activé. Croyez-moi, les gens qui ont récolté les fruits de ma colère, s’en souviennent.
Une de mes citations préférées d’Al Capone, “Ne confondez pas ma gentillesse pour de la faiblesse, je suis gentil avec tout le monde, mais quand quelqu’un ne l’est pas avec moi, ma faiblesse n’est pas ce qu’il va se souvenir de moi.”

Maintenant, je suis de l’autre côté du spectre, cherchant à me venger et à infliger de la douleur mentalement ou physiquement. Je suis guidé par la haine. J’ai été trahi et je ne supporte pas ça. J’aurai dû agir plus tôt quand c’était encore possible et éviter un autre fiasco. Je n’ai pas réussi à le faire. J’ai eu, pourtant, plusieurs signes et du temps pour y mettre fin.
En fin de compte, c’est de ma faute. Je n’ai pas à donner aux gens ces pouvoirs sur moi.
J’ai de fortes craintes que je n’arriverai jamais à résoudre ce problème.

Paix et sérénité

Lawrence

 

Advertisements

2 thoughts on “Je donne trop de pouvoir

  1. Lawrence je me retrouve totalement dans ton article à ceci près que je lutte très fort pour ne pas tomber dans la vengeance et la haine. D’autant que nos “failles psychologiques” nous font ressentir et interpréter les situations d’une manière très intense. Je te souhaite de trouver la paix. Personne ne vaut la peine de s’épuiser et de souffrir. Amicalement ❤

    Liked by 1 person

    1. Amelie, Merci beaucoup pour avoir pris le temps de lire mon post ainsi que tes remarques. Je pense que certains d entre nous n avons pas cette capacité de se détacher et sommes, comme tu le l écris plus sensibles et intenses dans l affectif. Tu as tout à fait raison quand tu dis que personne ne vaut la peine de s épuiser et de souffrir. Mon problème réside dans le fait que je suis très mauvais juge de caractère et je répète toujours les mêmes erreurs. Je te souhaite paix et sérénité Amicalement

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s