Effets secondaires qui affectent les autres

La majorité des gens n’aiment pas prendre de médicaments, en particulier les médicaments prescrits. Leur réticence est compréhensible, car la plupart des médicaments sont toxiques pour nos organes et les certains effets secondaires sont violents et intolérables.
Nous ne savons pas et ne sommes pas renseignés précisément sur quels médicaments endommagent quoi. Les effets secondaires physiques visibles sont évidemment plus faciles à identifier.
Je prends sept types de médicaments différents qui m’ont fait prendre 25 kg et chaque soir je dois me battre pour ne pas attaquer le frigo. J’ai aussi une constipation chronique malgré les médicaments que je prends pour la combattre. Je peux passer des jours sans aller aux toilettes. La rétention d’eau et les tremblements sont aussi présents, mais me dérangent moins, car ils ne sont pas quotidiens.
Malgré tout cela, je prends toujours mes médicaments religieusement quand je me suis rendu compte que je ne pouvais pas fonctionner “normalement” sans eux. J’ai tout essayé: de refuser de les prendre, de faire mes propres posologies, mais tous ces scenarios finissaient mal. J’en ai conclu que le seul moyen d’avoir un certain sens de normalité et de stabilité était de suivre mon traitement.

Je ne connais personne qui n’a pas eu de plainte ou de préoccupation concernant ces traitements sur le long terme, et pour de bonnes raisons, surtout pour nous qui devrons les prendre jusqu’à la fin.

Il y a un effet secondaire, qui se repend au-delà de nous-mêmes, qui ajoute de la négativité et de la pression dans une dynamique familiale déjà faible et fragile.
Cet effet secondaire est la perte de mémoire.
Personnellement, je trouve ça insupportable, car je ne me souviens pas des choses à court et long terme. Les données semblent avoir été entièrement effacées. Cela m’attriste beaucoup d’avoir oublié tant de souvenirs de famille et d’autres moments importants de ma vie. Le médecin me dit de ne pas m’inquiéter à ce sujet, car il faut s’y attendre avec mon traitement, et que ces données ne sont pas perdues. Je comprends et je l’accepte. C’est une pseudo-bonne nouvelle, car elle n’aide pas à résoudre la situation actuelle.

Cette perte de mémoire à court terme engendre un niveau élevé de frustration qui peut mener à des conflits au sein de la famille.
Je suis tout à fait conscient de cette forte frustration et de ce qu’elle entraîne.
Devoir répéter plusieurs fois les mêmes choses et finir par oublier, perturbe considérablement le quotidien.
Cela ne génère pas seulement de la frustration pour eux, mais pour moi aussi. Je dois me répéter les choses à faire continuellement, j’ai quelques applications utiles sur mon téléphone, mais ça ne le rend pas infaillible. Je vis avec cette angoisse omniprésente d’avoir oublié quelque chose de nécessaire et de savoir que cela peut aboutir à un conflit, cela me tracasse vraiment. Comme c’est de ma faute, je m’excuse sans cesse pour les problèmes que j’ai causé malgré le fait que je n’ai aucun contrôle sur ma condition.

Je n’ai que cet exemple comme effet secondaire qui touche toute la famille, je suis sûr qu’il y en a d’autres, mais j’ai oublié …

Paix et sérénité

Lawrence

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s