J’avais tort,

J’ai écrit un post à la mi-février appelé Le Droit De Mourir.

C’était sur un sujet très délicat où je plaidais le fait que les personnes atteintes d’une maladie incurable devraient avoir le droit de mourir dignement.
Ce qui avait déclenché ces pensées était quelques phrases profondes faites par Savannah que vous pouvez lire ci-dessous.

» – Si l’assistance médicale pour mourir était légalisée et mise à la disposition des personnes souffrant d’une maladie mentale incurable, les gens n’auraient pas besoin de recourir à des méthodes de suicide qui causent des traumatismes et perturbent les autres (par exemple, sauter devant un train).
– Ce n’est pas parce qu’une personne est déprimée ou suicidaire qu’elle pense « de façon irrationnelle ». En fait, ces personnes sont souvent très intelligentes.
– Beaucoup de suicides ne sont pas des actes de désespoir spontanés, mais le résultat de plusieurs années de souffrance et de tentatives infructueuses de guérison.
– Le suicide n’est pas un acte de lâcheté, mais l’étiquetage en tant que tel l’est. ”

J’ai ensuite élaboré sur le sujet sans savoir que le suicide assisté existe et est disponible pour des maladies incurables.
Je faisais des recherches sur les ONG et les organisations liées aux maladies mentales, et je suis tombé par hasard sur une organisation qui m’a époustouflé. Cette organisation s’appelle EXIT.

EXIT, une entité basée en Suisse qui aide les personnes atteintes de maladies incurables à mettre fin à leur vie légalement.
Fondé en 1982, Exit n’offre ses services qu’aux membres, qui doivent être suisses ou avoir une résidence permanente en Suisse.
Ils étudient actuellement la possibilité d’aider les personnes âgées qui sont encore en bonne santé, mais qui veulent mourir.

Pour les non suisses et personnes non residentes en Suisse, il existe une deuxième organisation suisse appelée Dignitas, qui fournit également des services d’aide au suicide aux non-Suisses qui vivent à l’étranger. Je suis allé sur leur site et je l’ai un peu parcouru. D’après ce que je comprends, il peut y avoir des obstacles selon le pays dans lequel vous vivez.

Le suicide assisté aurait déjà pu aider dans ma petite ville d’environ dix mille personnes. Nous avons déjà eu cinq suicides depuis le début de l’année. J’ai entendu dire qu’ils étaient tous violents. Nous avons un très haut pont près du centre-ville. Et apparemment, quelques-uns se sont jetés en bas. Selon mon psychiatre, aucun d’entre eux n’était suivi par un psychiatre ou un psychologue, bien que les soins médicaux soient gratuits.

La population de cette partie rurale de la France est pauvre. Ils sont également extrêmement fermés et guidés par des idées préconçues négatives sur les sujets sensibles. Le fait qu’ils n’aient pas été suivis médicalement n’est pas une surprise pour moi. Leur conviction est que vous devez être « fou » pour aller voir un psychiatre. Et il est perçu comme un signe de faiblesse que de chercher de l’aide pour des soins mentaux. Je suis sûr que certains d’entre eux auraient pu être sauvés s’ils n’avaient pas été si ignorants.
Par conséquent, je me demande si le suicide assisté profiterait à toutes les couches de la société. Peut-être pas au début, mais sûrement au fil du temps.

Cela n’est pas le sujet en question. Le sujet en question est qu’il existe actuellement un moyen légal de mettre fin à nos souffrances si nous choisissons de le faire, avec dignité et le soutien de nos familles.

Paix et sérénité

Lawrence

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s