Je ne pouvais plus la combattre.

J’ai essayé avec tout ce que j’avais, mais je n’ai pas pu m’empêcher de retomber dedans.
Je viens de me réveiller après un sommeil tourmenté de 20 heures.
Je suis complètement déprimé avec tout ce qui vient avec, qui sont : la peur constante de tout, la paranoïa, la procrastination et les démons bruyants toujours à l’œuvre pour nommer les quelques symptômes importants.
J’espère que le glissement vers l’enfer s’est arrêté et que je n’aurai pas d’épisode plus importants.
Je me répète que rien ne dure éternellement et je pense que ça commence à marcher.
Je sais que vous connaissez tous les sentiments que je suis en train de décrire, peut-être pas dans les mêmes termes, mais vous savez tous comment il est possible de retomber dans un mode dépressif. J’espère que cela ne durera pas trop longtemps, mais j’ai le sentiment que je ne m’en sortirai pas si vite.
Je pensais qu’en écrivant et partageant ceci avec vous tous m’aiderait et c’est déjà le cas.
Il est réconfortant, pour moi, de savoir qu’il existe une communauté qui me soutient beaucoup et qui m’entoure.
C’est la première fois depuis que j’ai commencé le blog que je suis en si mauvais état.
Je l’ai vu venir, car ce n’est pas la première fois, mais j’espérais l’éviter.
Trop de variables négatives arrivaient en même temps. Je crois que la dernière goutte a été mon attaque de panique de la semaine dernière basée sur un malentendu.
Je dois essayer de rester éveillé en votre compagnie, en partageant mes pensées et mes sentiments, en lisant vos messages.
Je dois dire que cela me soulage déjà un peu, je ne sais pas combien de temps cela va durer, mais ça aide.
Je n’ai pas grand chose à dire qui soit d’une grande importance si ce n’est que si quelqu’un pouvait partager avec moi ce que vous faites quand vous êtes dans cette situation. Qu’est-ce qui vous aide ?
Je suis sûr qu’il y a une foule d’informations parmi vous qui pourraient m’aider.
Le plus difficile à gérer, c’est cette douleur physique, cette boule de marbre pressée sur mon sternum dont je n’ai aucun contrôle et qui me donne la nausée. La douleur physique est directement liée à tous les sentiments mentionnés ci-dessus et les amplifie, selon le moment.
Il semble que la boule est mise là par les démons. Ils ont une journée bien remplie entre perturber mes tentatives de me calmer et de retrouver un peu de paix dans mon esprit, entretenir ce bruit constant et nourrir cette boule pour qu’elle devienne plus massive et puissante.
Comme je l’ai mentionné, ce n’est pas la première fois que je suis dans cette situation, mais j’ai tendance à oublier à quel point elle est horrible. Ce n’est qu’une fois de retour que je m’en souviens vraiment. Encore une fois, je vais me battre et essayer de trouver ma porte de sortie. Je suis confiant qu’avec votre soutien, je m’en sortirai plus tôt que plus tard. Je vous en remercie déjà d’avance.

Paix et sérénité

Lawrence

 

Advertisements

2 thoughts on “Je ne pouvais plus la combattre.

  1. Pas de solution miracle à te donner Lawrence. Juste une phrase bien dérisoire et pourtant tellement vraie : ça va passer. Tu le dis toi-même : rien n’est éternel ! Et sûrement pas cette dépression et les démons qui l’accompagnent. Prends bien soin de toi et tiens ta promesse surtout ❤

    Like

    1. Mille merci pour ces mots qui font du bien. De les savoir et de les lire sont deux choses bien distintes. C’est dont je faisais alusions quant au soutient de la communauté. Encore merci du fond du coeur.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s