Vous n’allez pas y croire !

L’expérience d’aujourd’hui était surréaliste.
Cela ressemblait un peu à une scène du célèbre film “fly over a cuckoo’s nest”dans le sens où une personne qui travaillais d’un centre psychiatrique, me forçait, sans relâche à faire quelque chose que je ne voulais pas.

Laissez-moi vous dire comment ceci est arrivé et pourquoi.
Il y a trois mois, mon psychiatre m’a vaguement parlé d’interventions chez des personnes où il y aurait une crise dû à la bipolarité. Ce qui m’a incité à écrire, Seul les bipolaires peuvent avoir des bipolaires à l écoute. Ce projet m’intéressait au plus haut point. Il n’y avait aucun doute dans mon esprit que je pouvais le faire. Malheureusement, mes désirs ont dépassé la réalité.

Lors de ma dernière session avec mon médecin, il y a quelques semaines ; il se trouve que j’avais mal compris ce qu’il voulait dire. Je sais ce que j’ai entendu, car je ne serais pas capable de fabriquer une telle histoire si elle ne m’avait pas été racontée, ou peut-être que je n’écoutais pas et je voulais entendre ce que je voulais et non ce qu’il disait. C’est probablement ce qui est arrivé. Aussi, il n’a pas décrit la situation correctement et a laissé trop de place à l’interprétation. Mais ça va, je suis cool avec ça, tout le monde fait des erreurs, et je pense que nous l’avons tous les deux fait. L’essentiel est qu’il est un bon médecin, en qui j’ai confiance en lui. Là n’est pas le problème.

Le docteur m’a expliqué de quoi il s’agissait et cette fois-ci, j’ai écouté attentivement. Ils veulent essayer un nouveau type de séance de thérapie de groupe où un psychiatre qui travaillerait avec un pharmacien. Il a pensé à moi, comme il a vu mon blog et me connaît. Je crois qu’il s’attendait à ce que je dirige le groupe, car, selon lui, je suis bien informé et expérimenté en ce qui concerne notre maladie et je n’ai pas peur de parler. Il n’a jamais mentionné que cela pourrait avoir une valeur thérapeutique supplémentaire à mon égard, mais serait plutôt une nouvelle expérience. Sur cette base, je lui ai demandé si j’allais être rémunéré pour mon temps. La réponse était négative, mais ils paieraient pour un taxi pour me conduire de la maison au lieu de réunion qui est à environ 2 heures de route. Il a mentionné que quelqu’un me contacterait et me donnerait tous les détails.

Eh bien, ce quelqu’un m’a appelé aujourd’hui.
Je n’étais pas à la maison, ma femme m’a envoyé un message de la rappeler, car cela semblait urgent et important. J’ai rappelé dès que possible. Une fois que je l’ai atteint, j’ai mentionné mon nom et la raison pour laquelle j’appelais d’une voix douce et gentille que j’ai avec tout le monde. Son erreur était qu’elle a pris ma gentillesse pour un signe de faiblesse et la faiblesse n’est pas ce dont elle se souviendra. Elle a continué avec une voix autoritaire et un langage qui a changé ma disposition instantanément. J’ai mentionné ce que le docteur m’a dit et son attente pour que je sois le chef de groupe en quelque sorte. Elle m’a balayé en une demi-seconde et m’a dit qu’il était nécessaire pour moi d’assister à ces séances, car les sujets seront « comprendre notre maladie et comment éviter les rechutes ». Je lui dis tout de suite que personne ne peut être à l’abri d’une rechute, c’est totalement irréaliste et en plus, je ne suis pas du tout intéressé par les sujets. Cela n’aura aucun impact positif pour moi. Aussi, j’ai un blog et la communauté des blogueurs est mon groupe de soutien fiable. Elle continua avec une voix plus agacée, disant que c’était seulement un monde virtuel, impliquant que c’était irréel. Elle m’a dit que je devais être en contact avec de vraies personnes comme moi.

J’ai répondu avec vigueur à toutes ces balivernes ;
1. La communauté des blogueurs était toute sauf virtuelle, il y a de vraies personnes de l’autre côté qui vous répondent ou vous contactent. Des gens qui savent ce que ç est d’être bipolaire et de vivre et de se battre quotidiennement. Contrairement à des gens comme elle qui travaillent avec nous et qui n’ont aucune idée.
2. PERSONNE A LE DROIT DE ME DIRE CE QUE JE DOIS FAIRE OU PAS, à moins que je ne l’autorise à le faire et qu’elle n’en ait pas l’autorité. J’ai 53 ans et j’ai été suivi par des psychiatres depuis 1992.
3. Que veut-elle dire par des gens comme moi ? Sommes-nous une espèce différente que je ne connais pas ?

Je peux vous assurer qu’elle n’a pas entendu un mot de ce que j’ai dit pendant qu’elle continuait, sur le même ton, en me disant que je devais contacter un autre psy pour m’évaluer pour les réunions du groupe et c’est urgent puisque les sessions débuteront en mai.

Maintenant, s’ils pensent que je vais voir un autre psy pour leur expérience, ils se trompent franchement. La seule raison pour laquelle je verrais un autre médecin est que j’en ai besoin.

J’ai demandé quand, et combien de séances étaient prévues ?
Cinq étaient la réponse, et auront lieu un jour qui est incompatible avec mon emploi du temps. Je dois aller chercher les enfants à l’école. Sinon, ils seront laissés à eux-mêmes, ce qui n’est pas une option.
En plus, j’ai eu un entretien d’embauche fructueux avec une entreprise à proximité de chez moi, en tant que professeur d’anglais indépendant. Elle a eu l’audace de me dire qu’un travail était moins important que ces réunions et ne tient aucun compte du conflit avec les enfants. Cette idiote n’a pas lu mon dossier, car nous vivons en dessous du seuil de pauvreté et un travail est impératif. Le médecin sait à quel point il est important financièrement et pour mon moral.

Il est impossible d’avoir une conversation avec quelqu’un qui a un QI négatif. Elle a géré cette discussion comme si j’étais inexistant. Elle avait pour mission de mettre un malade mental irrationnel qui ne peut penser par lui-même et le mettre dans un groupe avec d’autres malades mentaux et de nous faire croire qu’après cinq séances avec eux, nous deviendrons étanche à toute rechute.

Quelle blague ! Tout droit sorti d’un film, on ne peut pas inventer des choses pareilles !

Pour la faire taire, je lui ai demandé de m’envoyer par e-mail tous les détails, et je lui ferai part de ma décision négative ou positive. Ca, elle l’a entendu et a été choquée son silence résonnait plus fort que ses mots.

Paix et sérénité

Lawrence

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s