Ma vie en bref.

Tout est est “vrai”, comme je l’ai vécu et ressenti. Je mets des «» autour de vrai car il y a plusieurs vérités décrivant un même événement, ceci en fonction de la perception des personnes!

Par conséquent, je vais essayer de faire de mon mieux pour être aussi organisé et cohérent que possible. Je sui bipolaire 2 cycles rapides avec un trouble affectif ainsi qu’un sévère trouble d’anxiété. je sui suivi psychiatriquement depuis 1992. A l’heure actuelle je sui stable avec l’aide d un traitement préscrit qui me convient pour l’instant. Récemment, je suis en train de ressentir une amélioration dans mon état d’esprit en me focalisant sur les aspects positifs des situations que je vis même si certaines sont négatives, je me force à me dire que tout finira bien par aller. Cela semble fonctionner, croisons les doigts.

Mon arrière-plan

Je suis diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Genève, Suisse, en 1984. J’ai poursuivi mes études tout au long de mes 30 années de carrière dans les domaines de la finance et de l’éducation.

Ma première fonction après avoir été diplômé était d’être arbitragiste en actions, couvrant les marchés boursiers européens et asiatiques. J’ai également passé beaucoup de temps sur le “floor” du NYSE et de l’AMEX.

Ensuite, j’ai pris un poste de « responsabilités administratives » (aujourd’hui COO) dans une banque privée suisse genevoise. Je suis devenu le plus jeune Premier vice-président à avoir jamais assumé de telles responsabilités dans ce pays.

Après avoir terminé mes 4 années d’affectation, j’ai rejoint une société de courtage indépendante dans la région de New-York. Je suis devenu un trader dûment certifié plus tard j’ai été nommé associé. J’ai passé presque ans 10 ans aux USA. Nous offrions des services de courtage d’euro-obligations, de bons du Trésor américain et d’actions américaines pour des institutions.

Pendant que j’étais à New-York, j’ai rejoint le meilleur club de backgammon de New-York. Je me suis beaucoup impliqué dans le jeu et j’ai fini par être classé au niveau international après avoir gagné quelques tournois ce qui m’a mené aux championnats du monde, où je n’ai pas duré très longtemps ! Malgré tout, je pensais sérieusement à devenir “pro”.

Au lieu de cela, j’ai décidé qu’il était temps de changer d’orientations et j’ai ensuite rejoint une autre banque privée bien établie à Genève. Ma mission initiale était de créer à partir de zéro une sale des marchés à part entière couvrant les : devises, les matières premières, les obligations, actions, pour leur plus grand bureau offshore.

Une fois cette tâche terminée, je suis passé au Portfolio and Relationship Management. Cela s’est avéré être ma dernière mission. Après 7 ans dans ce domaine, où j’ai occupé le poste de Head of Private Banking pour le plus grand bureau offshore du Groupe.

J’ai également été impliqué dans un festival international du film en tant que directeur. L’expérience fit formidable et m’a finalement amené au Festival de Cannes. C’était l’une des plus belles expériences de ma vie. J’ai eu la grande de contoyer des gens extraordinaires et j’ai été très proche, voir ami, avec une légede d’Hollywood.

Le fait de perdre ma mère et mon père à un an d’intervalle couplé avec mes responsabilités à la banque tout devint ingérable. J’ai fini par avoir une dépression massive ou un « burn-out » (on m’a dit que les « burn-outs » n’existent pas en psychiatrie, ils sont définis comme dépressions). J’ai été mis arrêt de travail pour 6 mois. J’avais finalement réussi à rebondir et étais prêt à retourner au travail. Malgré toutes les réussites et les succès que j’avais réalisés pour la banque, les « requins » et les « fouines » avec lesquels je travaillais ont réussi à me poignarder dans le dos et m’ont mis à la porte.

Après cet événement inattendu et traumatisant, j’ai décidé de prendre soin de ma famille ; en particulier, mes affaires de famille. Pendant tout ce temps, j’ai réussi à atteindre tous les objectifs personnels que je m’étais fixés ; rénover entièrement la maison familiale, apprendre à jouer de la guitare, passer ma ceinture noire dans les arts martiaux mixtes, pour n’en nommer que quelques-uns.

J’avais un bon coussin financier quand j’ai quitté la banque, mais après avoir vécu dessus pendant 5 ans, il a finalement disparu. Je n’avais et je n’ai aucun désir de retourner dans ce panier de crabes qui est la finance après l’avoir quitté depuis longtemps.

Pendant environ trois ans, j’ai essayé de m’impliquer dans d’autres domaines, d’investir de l’argent et de le perdre. Rétrospectivement, je crois que j’étais dans une phase maniaque, car mes mauvaises décisions étaient basées uniquement sur des « sentiments ». J’étais à nouveau ; invincible, intrépide, croyant que je ne pouvais pas échouer.

Ce n’est qu’après l’aide de ma famille et des médecins qui m’ont prescrit les bons traitements que j’ai pu faire face à la réalité.

C’est alors que j’ai décidé de devenir un professeur d’anglais certifié. J’ai deux certifications ; une pour l’anglais général et l’autre pour l’anglais des affaires.

Maintenant, je crée ce blog. Nous devons nous battre pour mettre fin aux préjugés et aux abus liés à la santé mentale. Les stigmates doivent s’arrêter. On croit que les bipolaires sont plus intelligents que la norme, alors, utilisons notre cerveau (quand ils veulent coopérer) et mettons un terme à cela.

Paix et sérénité

Lawrence Illoc

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s