Faites comme je dis, mais pas comme je fais !

J’én ai ras le bol d’être dans cet état d’esprit, toujours négatif, vivant sous la peur et me sentant toujours fatigué. J’ai décidé d’agir et d’augmenter mes médicaments.
J’augmente mon antidépresseur ainsi que l’un des médicaments sur l’anxiété. Je ne touche pas au lithium et au Seroquel, car je me méfie un peu de ces deux-là.

Je sais bien que j’ai écrit plusieurs fois, de ne pas changer ou d’arrêter vos médicaments à moins de parler à votre médecin, peu importe votre état.
Mais maintenant j’en ai assez. Je veux vivre correctement ou sinon mourir. Franchement, si je devais mourir dans mon sommeil ce soir, je serais heureux. J’en aurais fini avec la souffrance et de cette lutte quotidienne qui me pourrissent la vie. Quelle vie est-ce, je vous le demande ?

Je veux parler de l’option Exit (suicide assisté) offerte en Suisse pour les maladies incurables, mais j’ai peur d’en parler avec ma famille de leur faire du mal. Je veux toujours me battre pour eux, mais je ne sais plus sur quoi me battre !

Je n’ai pas la patience ni le luxe d’attendre le rendez-vous du médecin. Je veux me sortir de cette merde avant que le 23. Comme je l’ai écrit hier, je suis à bout, je dois faire quelque chose.

J’essaie et je combats la maladie avec tout ce que j’ai ; méditation, médication, exercices physiques, bons cycles de sommeil, bonne alimentation avec peut-être un peu trop de whisky.

Je n’ai pas peur de mourir. Je préfère mourir dans ces conditions plutôt que de vivre, j’ai besoin d’avoir un emploi décent pour faire face. C’est insupportable. Je me sens enchaîné par mon manque l’argent. Je suis financièrement emprisonné. C’est intolérable.

Permettez-moi de vous donner un exemple ; aujourd’hui, l’aspirateur a cédé, et nous n’avons pas l’argent pour un nouveau, nous avons à peine assez pour la nourriture et comment vais-je vais faire pour la voiture en panne. Quand est-ce que tout cela va se terminer ?

Je sais que je délire et crache du venin, mais ca doit sortir, et je m’en excuse, mais vous êtes le seul système de soutien qui fonctionne en plus du fait qu’il est très thérapeutique pour moi d’écrire mes sentiments les plus profonds de joie, de tristesse, de rage et de soucis. Je sais que vous êtes là pour moi alors que je fais de mon mieux pour être là pour vous.

C’est un poste de tristesse et de désespoir, mais j’avais besoin d’en parler.
Je suis désolé.

Paix et sérénité

Lawrence

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s